PARTIE 2 – Samia valorise ses biens pour générer une plus-value!

Partie 2:

Samia est investisseuse à Strasbourg, elle valorise ses biens immobiliers pour générer une plus-value pour une vente ou un cashflow en cas de location.

 RETRANSCRIPTION DE LA VIDEO:

Pauline : Bonjour à tous, bienvenue sur SurfaceRentables.fr. Je suis à Strasbourg en compagnie de Samia.

Samia : Bonjour Pauline.

Pauline : Merci de nous recevoir chez toi.

On va aborder l’investissement que tu as fait il y a quelques années déjà sur un studio à Strasbourg.

Samia : C’est exact !

Pauline : Est-ce que tu pourrais nous donner quelques éléments factuels : où est-ce qu’il se situe ? Qui est-ce qui le loue actuellement ?

Samia : C’est un studio de 25m² qui se situe juste à la sortie de la gare de Strasbourg. C’est un endroit qui est très animé. Il y a quelques années, Strasbourg fait un très gros effort de l’aménagement de cette partie. Actuellement, les routes sont devenues piétonnes, il y a beaucoup eu d’investissement. C’est à ce moment-là que j’ai regardé pour acheter parce que j’ai voulu profiter du fait que les prix correspondaient à l’image du coin de la gare que les gens avaient avant. Je pourrais profiter de tous ces aménagements et des choses qui se sont passées.

Je l’ai acheté d’une personne qui voulait vendre dans l’urgence, qui voulait se déplacer pour aller vivre en Suisse et le prix était légèrement en dessous du marché.

Je cherchais quelque chose qui a un potentiel de vente rapide, on ne sait jamais si je trouve une opportunité ou si je veux partir. Je cherchais d’une manière active, elle m’expliquait que j’avais une visite le lendemain à 8h. J’ai insisté pour la voir un quart d’heure ou 20 min avant puisque j’ai dit que je devais aller au travail, ce n’était pas tout à fait vrai, mais je voulais juste le voir sans être accompagné puisqu’elle m’a dit qu’il y avait une dizaine de personnes qui visitaient.

Pauline : Il y a une pression quand tout le monde visite ensemble. C’est celui qui sautera sur l’occasion !

Samia : Exactement ! Je l’ai visité. Mon mari était halluciné parce que je lui ai dit « je le prends »parce que je n’ai même pas regardé. C’était un achat que j’ai fait toute seule. Je lui ai dit que je le prends tout de suite parce que je voyais le potentiel.

Au moment où je l’ai acheté, il était loué : 1 étudiant, non meublé. Il est resté loué par cet étudiant le temps de finir son cycle universitaire. Au moment où il s’est libéré, j’ai voulu le mettre en meublé. J’ai fait l’erreur de ne pas le faire tout de suite parce que j’avais d’autres projets en parallèle. Je n’avais pas le temps de m’occuper, de le meubler surtout, chose très positive, mais pour moi ne l’était pas tant que cela, c’est qu’il s’est loué dans la journée. J’ai mis l’annonce, dans la journée il y avait quelqu’un qui l’a visité, qui l’a réservé. Le premier étudiant était pressé. J’ai pu raccourcir le préavis, il n’a pas eu à payer les 3 mois pour un non meublé.

Actuellement, il y a encore un étudiant dedans, qui en est très content. Mais justement, ce qu’on se disait juste avant, je vois beaucoup de potentiel à cet appartement. C’est un 25m², il est au 3è étage, qui n’est pas le dernier étage. Il correspondait à tous les critères que j’avais.

25m², je trouve cela respectable au cœur de Strasbourg parce que j’ai aussi vu des mini cagibis, des gens qui faisaient visiter des 12-13m². A Paris, cela se fait très couramment. J’avais un critère qui se fait très couramment, je voulais quelque chose où je voyais toute mon enfance rester pendant quelques années d’études. Il me correspondait parfaitement. Cela fait 3ans et demi que j’ai fait l’achat.

Pauline : Sans aucune vacance locative.

Samia : Au début, je ne m’y connaissais pas du tout, on n’a jamais fait de prêt immobilier de notre vie. Je n’ai pas bien négocié le taux et j’avais entre 70 et 100 € par mois à mettre dans ma poche.

J’ai remédié à cela. Une fois que j’ai commencé à m’y connaitre un petit peu, une fois que j’ai découvert la magie d’avoir un courtier, des trucs basiques que tout le monde connait et que moi je ne connais pas.

Pauline : Il vaut mieux ne pas s’en passer.

Samia : Je l’ai renégocié, et aujourd’hui cela ne coute rien. Ce que je récupère du locataire, cela paie les charges crédits immobiliers. Il me reste quelques euros que je mets de côté pour la taxe foncière.

Pauline : Sans compter que finalement, comme tu es professionnel, tu sais qu’il y a encore moyen de gratter encore un petit peu.

Samia : Exactement !

Pauline : Tu attends presque que ton locataire parte pour pouvoir passer à l’action.

Samia : C’est tout à fait vrai. Je suis impatiente, je l’aime beaucoup. C’est un garçon discipliné qui garde l’appartement dans un parfait état, très sérieux, etc.

Je vois beaucoup de potentiel à cet appartement parce qu’il est juste à côté de la gare. Qui dit gare dit des personnes qui viennent pour le business. Strasbourg a beaucoup de cycles élevés de par les marchés de Noël, de par les sessions parlementaires. J’ai déjà attesté auparavant par la location saisonnière, cela fonctionne très bien.

J’aurais encore besoin de ton aide Pauline…

Pauline : Avec plaisir !

Samia : Pour la location saisonnière. Je verrais bien une petite suite, des éléments très compacts, un design très épuré.

Cela me semble tout à fait faisable. L’espace est carré, il se traiterait à toutes les bonnes idées qu’on pourrait avoir. Cela me permettra de partir sur un modèle mixte. L’idée de garder la location en meublé pour l’année scolaire et ses étudiants qui, aujourd’hui, ont peur de perdre l’appartement et qui le gardent pendant 3 mois, ce qui explique les vacances locatives. Je pourrais avoir un deal avec eux. Qu’ils le libèrent pendant 3 mois, cela leur économiserait 3 mois de loyer, et je pourrais le louer en saisonnier.

Pauline : Tout le temps leur garantissant pour sûr de garder leur appartement en septembre.

Samia : Qu’ils puissent le retrouver en septembre.

C’est une idée à approfondir. Dès que mon locataire partira, je vois beaucoup de valeurs qu’on peut créer dans un appartement là où je vis, qui sont un passif. Je n’ai pas souhaité mettre beaucoup d’argent dessus. Avec le peu qu’on a mis dedans, cela donne un super résultat.

Vu que l’autre appartement est un investissement, je suis prête à mettre un peu plus, je pense que cela donnera un super résultat.

Pauline : On peut travailler cela en amont. Il suffirait qu’on nous ouvre la porte une fois, qu’on ait une visite, que je puisse faire un métré, un relevé et tout le projet peut être fait sans forcément passer à l’action, en arrivant avec des pots de peinture et les meubles.

Il peut être prêt, avoir des listings de fournitures. Dès que tu sais que ton locataire va partir, tu as tout le temps de te préparer et de mobiliser des entreprises, si tu le souhaites.

Samia : C’est ce que j’adore aussi dans ton métier Pauline, ce que tu livres est une arène impérissable, puisque c’est de la connaissance. Ce sont des choses que l’on peut faire à un moment, et on peut décider de remettre les projets plus tard.

Pour les personnes qui nous regardent, n’hésitez pas à connaître le potentiel de ce que vous pouvez faire parce que si je vois le potentiel, je peux faire un deal, faire des travaux, pendant les prochaines vacances scolaires, par exemple.

Pauline : Et avec la magie de la 3D, ce qui est intéressant c’est qu’on peut aider les gens à se projeter, que ce soit toi ou ton locataire.

Même si tu veux faire quelques tests et de mettre cela sur AirBnB ou autres, et de faire en sorte que les gens se projettent. Cela permet de se projeter avant les travaux, les gens savent déjà à quoi cela va ressembler.

Samia : Génial !

Pauline : Donc à suivre !

Je te remercie beaucoup pour toutes ces informations !

Samia : C’est moi qui te remercie Pauline. C’était très précieux ce que tu m’as apporté. Bravo pour ton travail !

Pauline : Avec grand plaisir !

N’hésitez pas si vous êtes dans le même cas que Samia, si vous avez des questions. N’hésitez pas, je propose des sessions de coaching. Ce sont ces stratégies qui sont gratuites pendant une demi-heure par Skype avec moi où vous pouvez me parler de vos projets et avoir vraiment des conseils, des astuces qui vont permettre de gagner en rentabilité, vous aider à vous développer.

Sur ce, je vous souhaite une excellente journée.

A très bientôt sur SurfacesrRentable.fr

Samia : Au revoir !

Commentaires(2)

  1. 11 janvier 2017
  2. 5 février 2017

Laisser un commentaire

-> Téléchargez ma sélection MOBILIER/DECO 2017 pour créer rapidement le COUP DE COEUR!Télécharger un extrait gratuit