Mike, investisseur: il part en vacances grâce à sa résidence principale !

Voici Mike, un investisseur heureux !

Il possède une maison sur la côte, à Marseillan plus précisément. Toute l’année, sa résidence principale est disponible à la location pour des courts séjours. Lorsqu’une famille souhaite en profiter, c’est le moment pour lui de partir en vacances ! Découvrez sa façon de concevoir l’immobilier, c’est très inspirant ! Pour découvrir son deuxième investissement, rendez-vous sur sa page Facebook en cliquant ici !

Interview …

Pauline : Bonjour et bienvenue sur Surfacesrentables.fr. Je suis ici en compagnie de Michael. Salut Michael !

Michael : Salut Pauline !

Pauline : Alors ici, on est chez toi à Marseillan. On en profite, on continue notre petite saison touristique en faisant le tour des investisseurs. Alors, j’aimerais que tu nous dises un petit peu ce que tu as fait de cette maison et comment tu as conçu ton projet.

Michael : D’accord ! C’est une maison que nous avons trouvée, donc qui était à retaper. On a voulu en faire notre résidence principale. Et comme la résidence principale est un passif qui nous pompe beaucoup, on a décidé de faire de la location saisonnière sur cela.

Pauline : Alors c’est quoi ? C’est d’un côté, tu vis dans cette maison et de l’autre, quand tu n’es pas là, tu la loues ?

Michael : Exactement !

Pauline : Ou tu la loues et tu vis à côté ? Comment organises-tu cela ?

Michael : Eh bien en fait, au départ on a voulu mettre cela en saisonnier donc l’été, pour le mois de juillet et août, en la louant saisonnier à la semaine juillet et août. Et puis cette année, on a ouvert tout le calendrier. Et comme ma femme et moi, on est deux indépendants, mais c’est vrai que quand on nous demande une semaine de location, c’est notre semaine de vacances.

Pauline : Nickel !

Michael : Voilà ! Parfait !

Pauline : Et alors, tu utilises quel site pour promouvoir ta location ?

Michael : La location se fait sur le site abritel.fr ou abritel.com. C’est un site du groupe Homelidays. Et cela permet de faire de la location saisonnière. Ils nous mettent tous les outils en place, un site web, la transaction de l’argent, les photos, les vidéos, on peut mettre un lien sur un site web et tout cela. Et il y a toute la disposition pour faire les transactions d’argent et tout ce qui va avec.

Pauline : Tu avais étudié la question parce que je sais qu’il y en a quand même plusieurs sites internet qui permettent de faire une promotion d’une location saisonnière. Pourquoi tu as choisi celui-là parmi les autres ?

Michael : On a choisi abritel, déjà pour leur réputation et surtout par rapport à l’ensemble des offres et des services qu’ils proposent. Donc vraiment, tout est complet. De l’annonce jusqu’au traitement de l’information, jusqu’au traitement financier, des transactions et tout cela.

Pauline : D’accord !

Michael : Tout est bien et puis ils ont pas mal de personnes, de vacanciers et du coup voilà, on paie une mise au départ, et après on a toutes les dispositions.

Pauline : Et je crois savoir que tu réserves quand même un accueil assez personnalisé aux locataires qui viennent. Je pense que c’est quelque chose que tu mets vraiment un point d’honneur à faire à chaque fois. Cela se passe comment ?

Michael : Eh bien, j’organise essentiellement les entrées et les sorties des locataires. On fait donc tout le relationnel avant par téléphone pour qu’ils soient sûrs que la maison qu’ils veulent est vraiment la maison qu’ils vont avoir pour leurs vacances. On leur assure tout le confort et qu’ils soient vraiment sereins quand ils arrivent pour la location en l’été.

Pauline : Et quand ils arrivent, tu es à la porte et tu les accueilles

Michael : Et quand ils arrivent, je suis à la porte. Je les accueille avec un grand sourire, avec un petit pot de bienvenue.

Pauline : Avec l’accent !

Michael : Avec l’accent !

 

Le Second Projet de Mike

Pauline : Je crois savoir que tu as aussi un autre projet en cours qui n’a rien à avoir avec la location saisonnière, qui est plutôt de la construction de maison individuelle.

Michael : C’est exactement cela, ouais !

Pauline : Alors, est-ce que tu peux nous en dire plus sur la genèse du projet, comment tu es arrivé à penser à ce projet ? Pourquoi t’es-tu lancé là-dedans ?

Michael : Eh bien, la genèse du projet, tout simplement parce que cette maison-là qui est notre résidence principale, cela fait deux ans aujourd’hui qu’on la loue. Donc la location saisonnière fonctionne très bien. Et pour la louer un petit peu plus dans l’année et sans que cela soit contraignant, on fait construire une autre maison.

Pauline : À Marseillan !

Michael : À Marseillan, dans le même coin, un super petit village qui permettra en fait d’avoir notre résidence principale et en même temps, de pouvoir louer celle-ci en saisonnier et peut-être même sur un plus large calendrier.

Pauline : OK ! Et alors, du coup, tu as choisi le terrain par rapport à quoi ? Vas-y, raconte-nous un petit peu.

Michael : Alors, le terrain sur Marseillan, c’est un petit peu compliqué. On a trouvé un terrain. C’était une personne qui divisait son terrain. Donc en fait, c’était intéressant parce qu’il avait plein de contraintes et moi, j’aime les contraintes. Donc du coup, il fallait que je crée une entrée, il fallait abattre des arbres qui étaient devant, il y avait un préfabriqué dessus, il n’y avait pas mal de vis à vis à cacher, le géomètre à faire passer, des clôtures…

Pauline : Réhabilitation aussi je crois ?

Michael : Tout à réhabiliter. Donc, il y avait tout à faire et cela permettait de réduire les coûts et de pouvoir avoir un terrain qui était au bord de l’eau à moindre coût.

Pauline : Nickel ! Donc déjà une bonne affaire. J’ai cru comprendre en plus que tu avais pu négocier l’achat ? C’est cela ?

Michael : Voilà ! Négocier l’achat par rapport aux contraintes. Donc en fait, tout ce que le vendeur ne voulait pas faire, c’était à ma charge, mais dans ces cas-là on réduisait les coûts pour partager ensemble.

Pauline : Tu t’es vraiment appuyé là-dessus pour dire : « écoutez-moi, votre terrain, il me plaît, par contre il y a trop de trucs à faire, baissez le prix parce que derrière j’ai des charges. »

Michael : Oui, c’est cela ! Et c’était surtout de lui dire : « je vais avoir la clôture à faire, cela va coûter tant, une entrée à créer, cela va me coûter tant…» J’ai fait chiffrer et puis on est arrivé devant lui avec  les chiffres en lui disant : « cela va me coûter tant, comme le prix du terrain est quand même un petit peu trop élevé,  ce serait bien qu’on puisse trouver un compromis pour pouvoir payer cela.

Pauline : Nickel !

Michael : Et cela s’est très bien passé !

Pauline : Donc après, projet enfin, tu as acheté le terrain, séparément a priori.

Michael : Oui !

Pauline : Et après vient le moment de construire un projet pour votre maison finalement.

Michael : C’est cela ! Donc en fait, le projet terrain plus construction, c’est devenu compliqué par rapport aux banques, sachant qu’on avait déjà une résidence principale. On a donc fait un financement particulier pour le terrain. C’est un particulier qui nous a financé le terrain. Et une fois que le terrain a été acquis, puisque c’était a priori une bonne affaire, on a fait financer la construction entière de la maison par la banque.

Pauline : D’accord ! Donc comme quoi, finalement, il n’y a pas que les banques pour prêter de l’argent.

Michael : Il n’y a pas que les banques pour prêter de l’argent. Il y a pas mal de solutions, mais on sait qu’on a souvent tendance à s’orienter sur la banque et au final, quand on voit que ce n’est pas possible, soit on arrête, soit on va trouver d’autres solutions.

Pauline : Il faut être créatif aussi pour la recherche de financement. Et donc maintenant, la construction, elle a commencé. À cette heure-ci, tu en au béton.

Michael : C’est exactement cela, les fondations.

Pauline : Cela suit son cours.

Michael : Cela suit son cours, et la partie financement est faite maintenant (…)

Pauline : C’est bon ! Tu as fait le plus gros pour toi.

Michael : J’ai l’impression que c’est presque fini, ce n’est plus que du jeu après. C’est juste de l’organisation et un petit peu de jeu.

Pauline : Avec du suivi de chantiers, je suppose ?

Michael : Du suivi de chantier, voilà !

Pauline : Parce que c’est vrai que ce qu’on n’a pas dit, c’est que ce n’est pas toi qui fais les travaux. Tu as vraiment conçu le projet de façon globale en allant chercher vraiment tous les corps de métiers pour faire les choses, les travaux du début à la fin.

Michael : C’est cela !

Pauline : Et toi finalement, tu fais le chef d’orchestre entre les lots.

Michael : C’est exactement cela ! C’est-à-dire qu’on établit un projet, on a fait chiffrer tous les corps de métiers qui devaient passer. On a regardé en fait, ce que j’aurai économisé en faisant moi-même les travaux. Et en fonction de cela, c’est vrai que le temps passé à effectuer tous les travaux et en n’étant pas connaisseur, c’est vrai que c’est mieux de faire venir des professionnels qui ont en plus des garanties, qui ont en plus des assurances décennales.

Pauline : Oui, bien sûr, qui sont bien assurés.

Michael : Qui sont bien assurés, ouais !

Pauline : Et tu as été accompagné pour faire cela ?

Michael : Pas du tout !

Pauline : Du tout ?

Michael : Non !

Pauline : Tu es un kamikaze alors ?

Michael : C’est cela ! C’est la première !

Pauline : Bon a priori tu ne te débrouilles pas trop mal.

Michael : On verra pour la suite.

Pauline :  Je vous invite à contacter Michael si vous avez envie de lui poser quelques questions. Si vous voulez voir aussi l’avancement parce qu’il a l’intention de faire quelques petites vidéos d’avancement. (Je le pousse un petit peu.)  Ce sera très intéressant de suivre cela avec toi par internet. Je vais donc proposer à nos amis de t’écrire s’ils ont des questions et puis voilà !

Michael : Pas de problème. Et on essayera de mettre cela en place petit à petit.

Pauline : Ouais, avec plaisir ! Michael, je te remercie énormément de m’avoir reçu ici. J’espère que vous avez appris pas mal de choses et découvert qu’il y a d’autres façons d’investir dans l’immobilier, autrement que de faire forcément de la location meublée ou nue toute l’année. N’hésitez pas à liker et à partager cette vidéo à vos contacts. Et en attendant, je vous dis à très vite sur SurfacesRentables.fr

Salut !

Michael: Salut !

 

 

 

Laisser un commentaire

-> Téléchargez ma sélection MOBILIER/DECO 2017 pour créer rapidement le COUP DE COEUR!Télécharger un extrait gratuit